10 avril 2007

Troisième partie

MeMi013

Août est arrivé.

On avait beau n'être qu'à la moitié des vacances, je sentais déjà une impression de fin.

Alors je me suis dépêchée de vivre...

D'abord je me suis rapprochée de Mira. On ne se quittait plus. Un jour chez moi, un jour chez elle, un jour à la plage.

On parlait.

Sa vie m'a laissé baba.
Ses parents sont divorcés depuis cinq ans. Lui est Italien et diplomate. Elle est directrice artistique dans un théâtre fort connu de Paris.

Quand ils se sont séparés, les parents de Mira et Gio ont décidé de se partager la garde des enfants. Mais comme ils n'habitent pas le même pays, il n'était pas possible d'envisager un week-end tous les quinze jours, ni même une semaine chez l'un, une semaine chez l'autre.
Alors ils ont choisi de partager l'année en deux : six mois chacun.

En ce moment ils sont avec leur mère jusqu'à la fin de l'année.

L'année dernière, ils ont vécu six mois au Pérou où le sieur di Moro était consul ou l'équivalent italien!...

MeMi016

Mel : Et pour vos études? Çà se passe comment?

Mira : Avec maman, c'est le Lycée, tout simplement.  Avec papa, c'est plus compliqué : on a tout connu, les écoles internationales, les précepteurs, les cours par correspondance.

Mel : Et vous arrivez à suivre???

Mira a éclaté de rire : Bof! On s'en sort...

J'imaginais leur vie avec envie... Moi qui rêvais de voyager...
Bon, d'accord, j'avais pas à me plaindre, on partait toujours à l'étranger, pendant les vacances, mais ça n'allait pas bien loin. Généralement, autour de la Méditerranée. Ah, j'oubliais : un Noël en Autriche, et un séjour dans le Connemara, berceau de mon Américain exilé de père!
Dire que je n'avais jamais mis les pieds aux States... Pour une raison que je n'avais pas encore réussi à percer, il ne voulait pas y retourner...

Gio_Mel041

Je voyais Gio aussi. Souvent, il venait nous rejoindre à la plage, ou bien il venait s'immiscer dans notre conversation, vite rabroué par sa soeur, quand on était chez eux.
J'aimais bien qu'ils se disputent ma préférence...

Et un jour, il est venu à la maison, tout seul, et comme je venais lui demander ce qu'il faisait là, alors que je devais aller retrouver Mira à la plage.

Gio_Mel049

Il m'a embrassé...

Et je me suis laissée faire.
Et je lui ai même répondu...

Oh, le patin qu'on s'est roulé!
Heureusement que les parents n'ont pas pointé le bout de leur nez à ce moment... Je pense pas que maman aurait apprécié, elle s'imagine que je crois encore que ce sont les cigognes qui apportent les bébés!

J'ai bien aimé...
Bon, je suis pas amoureuse de Gio, c'est d'accord, mais c'est pas une raison pour le décourager complètement, surtout maintenant que je sais qu'on se retrouvera à Paris, et que je pourrais faire baver les copines en l'exhibant!...

MeMi017

A partir de ce jour, je me suis partagée entre Mira et Gio.

Au début, elle a un peu fait la tête, mais je lui ai réservé de longs moments où on a pu bavarder entre filles, à la maison, elle est venu dîner avec moi plusieurs soirs.

Maman préférait que ce soit Mira qui vienne (on se demande pourquoi...), et papa et moi, on la raccompagnait jusqu'à chez elle.
J'ai bien aimé aussi, ces moments où on était seuls tous les deux, marchant sur la route, au retour. Ce furent mes derniers moments de complicité avec papa, mais, ça, bien sûr, je ne le savais pas...

Je suis sortie encore avec Gio, mais c'était dur d'obtenir la permission de maman. Le soir, elle n'acceptait de me voir sortir qu'avec Elodie.

Elodie! Tu parles d'un garde du corps... Un coup de balai, et elle disparaît! Pas plus costaude qu'une plume, ma princesse de soeur!

Melo001

Ma soeur...

On ne se voyait plus beaucoup. La journée, elle était tout le temps fourrée chez Markos, ou bien elle bossait sur des plans qu'elle lui soumettait aussitôt.
Sûr, qu'elle devait fignoler son projet, méticuleuse comme elle était!

Le soir, elle bassinait chacun à tour de rôle, ressassant ses craintes de mal faire, cherchant des encouragements, même auprès de moi!

Faut dire que même maman en avait la tête de farcie...

Un soir, elle a réussi à me coincer, et elle m'a raconté combien Markos était intéressé par son travail, et combien il était impatient de la voir mettre ça en oeuvre à la rentrée (Ah bon? Alors, elle avait vraiment réussi à emporter le contrat???)
J'étais sciée, là...

EtM006

Mais, en attendant, le temps passait, et le beau Grec, je ne le voyais plus beaucoup, moi!
Il était resté dîner à la maison, un soir.

On avait parlé de la Grèce, en général, de l'île, où il n'allait plus avoir beaucoup le temps de séjourner, de sa maison, qui surplombait la falaise, et où il nous a invité à passer un soir.(Il était temps, on partait dans huit jours...)

Huit jours!!!!

Posté par Fortuna à 21:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Troisième partie

    Je suis accro à ton histoire ! Vivement la suite s'il te plait ! Et encore BRAVO ! Bisous

    Posté par Lana, 31 octobre 2007 à 22:53 | | Répondre
  • Ahhh! Fortuna'sims le retour! Merci! J'espère qu'on aura bientôt la suite ! Biz

    Posté par naice, 18 avril 2007 à 12:00 | | Répondre
  • Vivement la suite !

    Posté par Lorraine54, 13 mai 2007 à 12:38 | | Répondre
Nouveau commentaire