Melsimsstory

06 septembre 2006

Première partie

Me002

... Voilà...
J'ai dix-huit ans.

Normalement, ce devrait être une fête. En famille. Avec des amis.

Mais pour moi, rien de tout ça.

Je suis seule. Seule après avoir passé près de trois ans en prison.
Enfin, à mes yeux, le pensionnat ultra-sélect où j'ai vécu ces dernières années de mon adolescence était une prison, et rien d'autre.

Ma famille m'a rejetée.
J'ai perdu tous mes amis.
Je ne sais pas ce que je vais faire de ma vie...

Et dire que tout ça est de ma faute.
Si, l'été de mes quinze ans, je ne m'étais pas laissée entraîner par ma volonté de toujours obtenir ce que je désirais, quels qu'en soient les moyens, je n'aurais pas vécu tout ça...
Je serais aujourd'hui, une jeune fille qui atteint sa majorité, avec un avenir riche de promesses...

Me003

Souvenirs.

Nous sommes arrivés à Skaros le 3 juillet de cette année-là en début d'après-midi.

Le temps de récupérer les bagages, de passer la douane, même si les formalités au sein de la CEE sont restreintes, de prendre les clés à l'agence, nous ne sommes pas arrivés à la villa avant dix-huit heures.

Nous avons un accès direct sur la mer et  je suis allée aussitôt sur la plage, laissant mes parents et ma soeur s'occuper de l'installation.

NDLA : Skaros n'existe pas... Ne cherchez pas sur vos atlas! C'est supposé être une petite île grecque pour les besoins de l'histoire.

Me004

Une présentation s'impose, non?

Je m'appelle Mélanie. Mel ou Mellie, pour ma famille et mes ami(e)s.

Mon père est architecte d'intérieur, il a un cabinet qui fonctionne plutôt bien à Paris, ma mère l'assiste en s'occupant de la comptabilité.

J'ai une soeur, Élodie, qui vient de fêter son vingt-deuxième anniversaire et de terminer ses études. À la rentrée, elle va travailler avec papa.

Fa002

" Mélanie!"

Ah, ça, c'est papa! Il est le seul à m'appeler encore par mon prénom complet. Et on dit que les Américains raffolent des surnoms!...

Oui, mon père est Américain. Il a connu maman lors d'un voyage à Paris, et il n'a plus quitté ni la France ni celle qui est devenue sa femme. Comme quoi l'amour peut en faire faire des choses!...

Mon père, c'est le doux rêveur, toujours un peu dans la lune. Il vit dans son monde, avec ses créations, ses idées, ses projets. Heureusement pour lui (et pour notre confort...) que maman a les pieds sur terre, elle tient fermement les cordons de la bourse, et l'organisation de notre vie en général.

Élodie... Je suis assez loin de ma soeur.
Elle est douce, timide, réservée, intelligente, cultivée...
Tout ce que je ne suis pas.

"Mélanie!

- J'arrive!"

Hum! Tout le monde s'active ferme, à ce que je vois!...

Fa003

On est resté à blablater sans bouger.
Il faisait bon, on était bien. C'était le début des vacances.
On allait passer deux mois dans cette île grecque, à se reposer, se distraire...

Enfin, pour papa, ce n'était pas tout à fait ça. On était ici aussi (et surtout) pour son travail.
Un des ses anciens condisciples de l'Université de Berkeley, où il avait fait ses études, devenu un homme d'affaires international, avait acquis une villa à Skaros et avait demandé à papa de s'occuper de la décoration.
Pouvoir concilier notre période de congés avec un séjour idyllique et son boulot convenait parfaitement à mon père.

Donc, nous voici sur place.
Pour maman, ma soeur et moi, farniente.
Pour papa, un peu de repos et un travail qui lui plaisait. La gageure de décorer une villa grecque lui donnait des ailes.
Chacun son trip, s'pas?

Fa019

La nuit est tombée. Une petite brise s'est levée. On ne disait plus rien. J'écoutais les vagues qui venaient mourir sur la plage, les mille petits bruits du soir, des voix et des rires un peu plus loin, un chien qui aboyait...

J'étais bien.

"Ethan, a dit maman, je crois que tu t'endors...

Ethan : Hummm..."

On a ri : la tête de papa avait glissé sur son épaule, il l'a redressée brusquement.

Élodie s'est étirée :
" Ce n'est sûrement pas ce soir qu'on ira en boîte, hein Mel?

Mel : Pffft, non!... Le décalage horaire n'est peut-être pas très important, mais là, je suis un peu déphasée, moi... Ça va être dodo, presto!

Jocelyne (maman) : Allez! On bouge! On ne va pas dormir là!...

Ethan (s'étirant) : Yes!"

Me030

Une semaine plus tard.

Ouah!... Il est encore onze heures au moins...
Avec les soirées qu'on a, j'vois plus les journées passer! J'peux pas continuer comme ça, j'ai rien vu du patelin!
C'est vrai quoi : on se lève à midi, on reste l'après-midi à la plage et dans l'eau, et le soir, Élodie me traîne en boîte jusqu'à deux heures du mat' minimum! J'vais pas passer deux mois comme ça, moi!

Il faut vous dire que ma soeur, c'est un cas. À vingt-deux ans sonnés, elle est encore d'une timidité maladive, et pourtant, elle est bien plus jolie que moi, elle pourrait avoir tous les mecs à ses pieds, mais elle n'ose pas aborder les gens, alors je lui sers d'introduction.

Oui, ben là, ça suffit, elle va se débrouiller toute seule. Dans les boîtes qu'elle aime, c'est ringard et compagnie, il y a personne de mon âge!

M_l_m_re004

Mel : Salut, m'man.

Jocelyne : Bien dormi, ma grande?

Mel : Ouais, bof... Elle est réveillée, Élodie?

Jocelyne : Non, pas encore... Vous êtes  rentrées tard?

Mel : Comme d'hab' : 2-3 heures du mat'.

Jocelyne : Vous avez bien raison d'en profiter!... Mais, qu'est-ce que tu fais?... Je prépare des oeufs au bacon!

Mel : Nan, pas pour moi, j'digère pas... J'me fais mes céréales.

Jocelyne (ton excédé) : Comme tu voudras!

Mel : Ouais...

Me035

Ma mère et moi, ça n'a jamais trop gazé... On n'a pas vraiment le même caractère, et on est toujours à deux doigts de la dispute. En gros, j'aime pas ce qu'elle aime, et réciproquement...
Pour moi, elle est trop bcbg, rigoriste, pour ne pas dire rigide. Coincée, en un mot...

Élodie et elle sont beaucoup plus proches. Elles se ressemblent davantage. Moralement et physiquement.
Maman aurait voulu que je sois une petite fille sage, moi aussi. Loupé. Des fois, je me dis qu'elle regrette que je sois née. Elle aurait voulu un garçon. Mais elle a pas eu le courage de tenter une troisième fois...

Moi, j'avance au coup par coup, selon mes humeurs et mes envies. J'ai un peu ce côté "qui vivra verra" de papa. Quoique je ne lui ressemble pas vraiment non plus.
Je suis moi, quoi. Unique. Emmerdeuse. Et ça me va comme ça. Tant pis si ça plaît pas.
Mais en général, ça plaît. Aux garçons, notamment. Ils aiment bien mes façons sans chichis.

Fa049

Ethan : Bonjour, ma puce!

Mel : Ouah! Papa! Toi aussi, tu émerges que maintenant?

Ethan (un peu gêné) : ...Et bien... Ta mère et moi, on est sortis aussi, hier soir... On est rentrés assez tard...

Je rigole!... Il ont baisé, voilà!... Et apparemment, ça les a mené à une heure avancée... Mon père est un gros dormeur, il lui faut ses huit-neuf heures de sommeil pour avoir sa dose...

Mel : Tu vas chez ton client?

Ethan : Oui, oui... Je vais essayer de vous le ramener un soir... Ça ne t'ennuie pas, Jo?

Jocelyne (mondaine) : Bien sûr que non, mon chéri! Tout le monde sera ravi de faire sa connaissance!

Tu parles! Moi, j'm'en tape de son client... Son seul intérêt à mes yeux, c'est qu'on passe nos vacances ici!

Fa032

Mel : Bon, ben moi, je vais me préparer. J'ai envie d'aller faire un tour au village... Je sais même pas quelle allure il a... Tu pourras me déposer en passant, papa?

Jocelyne : Et tu rentreras comment?

Mel : Ben en bus... J'ai vu un arrêt deux maisons plus bas...

Jocelyne : Et comment tu sauras lequel prendre? Je te rappelle que tu ne parles pas grec!

Mel : Oh, maman, lâche-moi un peu, j'ai plus dix ans!... Il y a sûrement pas cinquante lignes sur cette île!... Et puis, dans ce piège à touristes, tout le monde parle anglais!

Jocelyne : Ne me parle pas comme ça, Mélanie!

Mel : S'cuse-moi... C'est d'accord, papa?

Ethan (coup d'oeil vers Jocelyne) : ... Hum... Mais oui...

Me036

Elle m'agace! Mais elle m'agace!... J'vais pas m'perdre, quand même! Ça m'étonne qu'elle m'ait pas dit d'attendre Élodie en plus... Bon, une douche, vite fait... Je connais papa : il va être prêt dans cinq minutes, et tête en l'air comme il est, il est fichu de m'oublier!...

Me037

Alors!... Qu'est-ce que je vais me mettre?...
Non, pas cette robe, elle est trop habillée...
Un jean?...
Trop chaud!...
Ah, ce tee-shirt!...
Oui...
Et cette jupette?...

Me031

Et voilà, c'est parti!
Bon, il est où, papa?
Tiens voilà la bonne... C'est rigolo, cette tenue!...
Ah, la voiture est là-bas...
Youpi, maman ne m'a pas vu!...
À plus...

Le_port_001

Ah, cool le port!...
C'est mimi comme tout...
Bon, il doit bien y avoir des boutiques de fringues quelque part...

MeMi002

Je vais essayer ça...
Oh, c'est pas mal, c'qu'elle porte, cette fille...

Me026

Mmmm... J'aime moyen...
Remarque, pour aller en boîte...

MeMi007

Fille : Hello!

Mel : Bonjour...

Fille : Oh! Tu es Française?

Mel : Oui... Enfin, à moitié... Et toi?

Fille (riant) : À moitié aussi...

Mel (riant à son tour) : Ah? Et l'autre moitié?

Fille : Italienne... Et toi?

Mel : Américaine...

Fille : Waouh!...Au fait, je m'appelle Mira.

Mel : Moi, c'est Mel.

MeMi008

Mira : Tu es là depuis longtemps?

Mel : Une semaine environ, et toi?

Mira : On est arrivés hier. Tu restes jusqu'à quand?

Mel : Fin août.

Mira : Oh, comme moi!... Tu es à l'hôtel?

Mel : Non, on a loué une villa.

Mira : Nous aussi!... Dans le nouveau quartier...

Mel : Pareil!... On pourrait se voir?

Mira : Oh, oui, ce serait simpa!... Tu es avec tes parents?

Mel : Oui, et ma soeur.

Mira : Moi, avec ma mère et mon frère.

MeMi003

Mira : Tu as trouvé quelque chose dans les fringues?

Mel : Non, et toi?

Mira : Un tee-shirt.

Mel : Il était pas mal l'ensemble que tu essayais tout à l'heure.

Mira : Lequel?

Mel : Un jean avec un chemisier blanc.

Mira : Ah, oui!... J'aime pas trop pour ici... Il y a une autre boutique au bout, tu connais?

Mel : Non, figure-toi que c'est la première fois que je viens par ici.

Mira : Oh?!... Alors viens, y a des trucs super!

snapshot_51d63979_31da9af1

Finalement, papa nous l'a ramené, son client-copain.

C'est Élodie qui s'y est collée pour le recevoir, après tout, c'est bien elle qui veut travailler au cabinet avec papa, non?

Moi, j'étais déjà dans l'eau quand ils sont arrivés.

MeloM003

Je me suis changée et j'ai entendu des voix sur la terrasse. Mon père, Élodie, et deux autres voix masculines.
Curieuse, je suis montée voir.

Est-ce ce jour-là que le destin s'est mis en route? Ou un peu plus tard?...

Le copain de papa, bedonnant et bavard, je n'y ai même pas prêté attention.
L'autre était plus jeune, vingt-cinq ans environ. Il avait une voix grave, il parlait anglais avec un accent chantant. Même dans l'eau, on pouvait admirer sa plastique...

M018

Je n'ai pas eu le temps de le voir davantage ce jour-là, le bel inconnu...
Malgré mon sans-gêne habituel, je ne pouvais pas rester planter à côté du jacuzzi à le mâter pendant cent-sept ans!...

Le temps que je cherche maman pour essayer d'avoir des infos, il s'était rhabillé et était parti...

Fa027

Lendemain matin.

Mel : Wouah! C'est rare qu'on se retrouve tous ensemble au p'tit déj' ces temps-ci!

Ethan : Hé! À qui la faute, les filles? Vous vous levez à pas d'heure!

Mel : Ouais, ben moi, ça va changer! Je veux profiter de mes matinées!

Élodie : Tu en as déjà assez des sorties avec moi?

Mel : C'est pas ça... Mais on pourrait limiter un peu... Un soir sur deux, par exemple...

Ethan : Remarque, Élodie, ce serait une bonne idée que tu sois disponible le matin, parce que moi, j'ai une proposition à te faire...

Fa035

Élodie : Ah?

Ethan : Oui. Tu te souviens de mon invité d'hier soir? Celui qui a intrigué Mel (clin d'oeil vers sa cadette)... Markos Callas.

Élodie : Oui, bien sûr.

Ethan : Et bien, tu pourrais faire tes premières armes sur lui... Professionnellement parlant, bien sûr...

Papa se réjouissait de son petit effet devant l'air d'abord outré de maman.

Élodie : Comment ça?

Fa033

Ethan : J'ai un peu bavardé avec lui hier soir. Il vient de récupérer des bureaux à Paris, dans un état de vétusté avancé, et souhaiterait les aménager de façon moderne et fonctionnelle, en privilégiant l'aspect convivial et esthétique. Steeve m'a dit qu'il avait de gros moyens financiers et que ce pourrait être un client intéressant pour le cabinet.

Élodie : Tu crois que je saurais?...

Ethan : Ma grande, si tu veux travailler avec moi, il faut te lancer... C'est une belle occasion.

Élodie : Tu crois que je serais à la hauteur? Si c'est un gros client, tu ne préfères pas t'en occuper toi-même?

Ethan : Je n'ai pas le temps, je suis trop pris avec la villa de Steeve. Et puis, il ne s'agit que de poser des jalons...

Fa036

Mel : Ellie, sois pas timide! Il est vachement beau mec!

Jocelyne : Mel! Qu'est-ce que c'est que ces manières?

Mel : Ben quoi! Je dis ce que je pense! Moi, à la place d'Élodie, j'hésiterais pas une seconde devant l'occasion de passer un moment avec lui...

Jocelyne : Mais c'est sérieux, Mel! Il s'agit de travail... Je comprends qu'Élodie soit inquiète à l'idée de son contact avec un client potentiel.

Me080

Quelle nunuche! C'est vraiment pas possible! Et maman qui l'encourage dans sa façon d'être... Comment voulez-vous qu'elle s'en sorte et qu'elle ose si elle est couvée comme quand elle avait dix ans?
Elle a pas envie d'un peu d'indépendance?
Je crois que je comprendrai jamais Élodie!

Moi, à sa place, j'hésiterais pas une seconde! Je l'ai pas vu longtemps, mais le Markos, j'aurais bien aimé le connaître un peu mieux...

Okay, il doit bien avoir vingt-cinq ans, mais quoi? C'est pas parce que j'en ai quinze (dans quinze jours!...) que j'ai pas le droit de le trouver sexy, non?

Me059

Driiiing! Driiiiing!...

Jocelyne : Mel! Tu peux répondre? J'ai les mains dans la farine...

Mel : Okay, j'y vais!

...

Mel : Allo?

Me040

...

Mel : Ouais! Mira! Comment tu vas?

...

Mel : Hi!Hi!Hi!...

...

Mel : Ben non, rien de particulier...

...

Mel : Giga! C'est d'accord, à tout de suite!

Me053

Une demi-heure plus tard, j'étais prête.

Mel : M'man! J'déjeune pas ici...

Jocelyne (voix lointaine) : Non mais? Tu vas où?

Mel : J'suis invitée chez une copine.

Jocelyne : Une copine? Ici????

Mel : Vouis! T'inquiète!... À ce soir!

Jocelyne : Mel! Attends!...

Me082

Bon, ce doit être ici...

MeMi027

Mira : Salut!... T'as trouvé facilement?

Mel : Sans problème!... C'est dingue : on est tout près, j'ai pas mis dix minutes!

MeMi028

Mel : J'ai filé en douce : j'ai pas laissé à ma mère le temps de réagir!

Mira : ...? Pourquoi? Elle voulait pas que tu viennes?

Mel : Oh, je lui ai pas donné d'explications : il faut toujours qu'elle fasse des histoires!...

MeMi040

Mira : Nous, on n'a pas de problème : elle nous laisse totalement libres...

Mel : T'en as de la chance!... Au fait, c'est qui "nous"?

Mira : Ben, mon frère et moi!

Mel : Ah, oui, c'est vrai, t'as un frère toi!... T'as du bol!...

Mira : Ah?

Mel : Ouaip! C'est sûrement mieux que d'avoir une soeur!

Mira (riant) : Tu crois ça? Attends un peu d'avoir vu le phénomène!

MeMi034

Mel : J'sais pas comment est ton frère, mais ma soeur, j't'jure, c'est un cas!

Mira : Ah? Pourquoi?

Mel : Imagine une grande bringue qui a dépassé vingt ans et qui ose pas sortir seule!

Mira (éclatant de rire) : Oh? Sans blague?

Mel : J'te jure!... Et j'suis sûre qu'elle est encore vierge!

Mira : À vingt ans? Tu t'fous d'moi?

Mel : Écoute, j'lui ai jamais vu un petit copain!

MeMi037

Mira : Et toi?

Mel : Si je suis vierge?

Mira (ironique) : Oh, ben t'as encore le temps!... T'as quel âge? Quinze-seize?

Mel : Quinze.

Mira : Moi, seize depuis le printemps... Et j'ai perdu ma rondelle cette année...

Mel : Moi, pas encore, mais ça ne saurait tarder, si je trouve le bon mec!

Mira : C'est ça que je te demandais : si t'avais un petit copain?

Mel : J'en avais un, mais je l'ai largué : il était trop tarte!

Mira : Alors, t'es libre. ( plus bas) Ça te dirait de rencontrer un beau mec?

Mel : T'as ça sous la main?

S018

Mira a pris un air mystérieux en mettant un doigt sur ses lèvres et m'a entraînée sur les bords de la piscine.
On s'est mises en maillot et ont commencé à s'amuser dans l'eau quand un garçon de l'âge de Mira est arrivé, attiré par les bruits et les rires.

Mira : Tiens, quand on parle du loup... Regarde, Mel : je te présente Gio, mon frère jumeau...

GM009

Gio : Salut! C'est toi, la nouvelle copine de Mira?

Mel : Y paraît!

Gio : Mel? C'est ça?

Mel : T'as tout bon!

Gio : Elle m'avait pas dit que t'étais canon, ma soeurette!

GM003

Mel : Hé! T'emballe pas comme ça!...

Gio : Ben quoi? T'aime pas qu'on te fasse des compliments?

Mel : Si... Mais tu m'as l'air un peu rapide...

Gio : Quand je vois une jolie fille, je ne peux pas m'empêcher de le lui dire... Et tu es vachement mignonne!

Mel (riant) : Merci... T'es pas mal non plus...

GM018

Gio : Wah!!!... Tu sais y faire... J'adore les compliments!

Mel (riant) : Je m'en serais pas doutée!...

Gio : Ça te dirait qu'on sorte ensemble, un de ces soirs?

Mel : Avec Mira?

Gio : Heu... On peut vivre l'un sans l'autre, tu sais... Je connais des coins très sympas sur cette île...

Mel : Pourquoi pas?

MeMi025

Mira (riant) : Je t'avais pas dit que c'était un séducteur, mon frangin!... Comment tu le trouves?

Mel : Séduisant!...

Mira : Il te plaît, alors?

Mel : Ben... Oui...

Mira : Me laisse pas tomber pour lui, hein!... Les vacances sont à peine commencées...

Mel : Tinquiète!... Mais il m'a proposé de sortir en tête-à-tête avec lui.

Mira : Ça te dit?

Mel : Ça peut être amusant...

Mira : Alors, te prive pas!... On organisera d'autres trucs toutes les deux... ou même tous les trois, si t'as envie...

Me053

Mel : Hou, hou!... Je suis rentrée!

...

Ben, où y sont tous?...
Si j'avais su, je serais restée un peu plus longtemps avec Mira et Gio!...

Quelle famille!

M002

J'ai alors entendu des pas au rez-de-chaussée, et une voix :

" Hum!... Il y a quelqu'un?"

J'ai reconnu la voix de Markos Callas :

" Oui, au premier!... Montez!"

MM001

Markos : Heu... Bonsoir... je suis...

Mel : Markos Callas, je sais... On s'est aperçu, le soir de votre première visite ici...

Markos (hésitant) : ... Ah, oui... Vous êtes Mélanie, la cadette d'Élodie...

Mel : Oui... Mais ce sera Mel tout court, si vous voulez bien...

Markos (souriant) : Très bien... Moi, ce sera Markos en entier!... Votre soeur n'est pas là?

Mel : Ben non!... Je viens de rentrer, et je ne sais pas où ils sont!... Élodie ne devait pas travailler avec vous?

Markos : Si, mais j'ai eu un contretemps, et comme je n'arrivais pas à la joindre par téléphone, j'ai décidé de passer chez vous.

MM019

Mel : Si vous n'êtes pas trop pressé... On pourrait faire un p'tit billard en les attendant?... Ils finiront bien par rentrer manger!

Markos : Un billard?... Vous savez déjà jouer à ça?

Mel (furieuse) : Dites donc! J'suis plus une gamine! Vous allez pas faire comme ma mère!

Markos (apaisant) : Excusez-moi... Mel... Je ne voulais pas vous vexer... Ne vous inquiétez pas : vous avez bien l'air d'une jeune fille, et pas d'une ... gamine... Je suis d'accord pour une partie...

C'est là, en fait, que tout a vraiment commencé...
En le voyant, en lui parlant, en l'écoutant, mon coeur s'est emballé...
Ça vous semble bizarre qu'une fille de quinze ans puisse tomber amoureuse d'un homme de - disons - vingt-cinq ans - ?
C'est peut-être pas si fréquent, mais ça arrive... La preuve : ça m'est arrivé à moi...

Tout m'a plu en Markos : ses gestes lents de félin prêt à bondir, son sourire ravageur, son look mal peigné, sa voix si masculine, grave et profonde, son allure faussement tranquille...

Posté par Fortuna à 18:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]